Alors ce mois-ci, the Jokeur nous sort du lourd, du trÚs trÚs lourd ! Chaque informaticien a au moins une fois dans sa carriÚre vécu une conversation similaire !

Voici le best-of de la hot-line ! dash


Légende : C : Client | T : Technicien | H : Hot-line | S : Secrétaire

~~~~~

C : Je ne trouve plus l’endroit oĂč j’ai installĂ© votre produit.
H : Double-cliquez sur le Poste de Travail, s’il vous plait.
C : C’est oĂč, ça ?
H : A l’Ă©cran, avez-vous une icĂŽne “Poste de Travail” ?
C : Je ne comprends rien du tout, pourquoi me parlez-vous de poste de travail ?
H : Vous n’avez pas de poste de travail ?
C : Non monsieur ! Je suis retraité moi !

~~~~~

Un homme travaille sur son PC, quand tout Ă  coup de la fumĂ©e sort de l’unitĂ© centrale.
Affolé, il file chez son vendeur.
C : J’Ă©tais en train de travaillĂ© et de la fumĂ©e s’est mise Ă  sortir du PC que vous m’avez vendu !
T : Il faut changer la carte mĂšre, monsieur.
C : Non, non, je ne veux pas changer la carte mÚre. Je veux un logiciel anti-Fumée !
T : Mais monsieur, ça n’existe pas.
C : Si, si, je veux un logiciel anti-Fumée.
T : Mais, ça n’existe pas !
C : Je vous dis que si !
L’homme repart de chez son vendeur, mĂ©content.
Une semaine aprĂšs, il y retourne.
C : Bonjour, je voudrais acheter une carte mĂšre.
T : Ah, vous voyez bien que ça n’existe pas un logiciel anti-FumĂ©e.
C : Si ça existe. J’ai Ă©crit Ă  Microsoft et ils me l’ont envoyĂ©. Mais il n’est pas compatible avec ma carte mĂšre !

~~~~~

C : Sous Internet Explorer les images de ma page Web apparaissent constellées de petits points !
H : C’est normal l’utilisation de Internet explorer donne des boutons Ă  tout le monde.

~~~~~

Histoire “potentiellement” vraie, enregistrĂ©e en octobre 1998 dans un service d’assistance Informatique. Le technicien aurait Ă©tĂ© licenciĂ© pour faute grave et aurait dĂ©cidĂ© d’attaquer son entreprise pour licenciement abusif. Personnellement, je n’en ai trouvĂ© aucune une trace, mais si c’est vrai, cet homme est mon hĂ©ros ! A lire jusqu’au bout.

H : Assistance informatique : que puis-je pour vous ?
C : Et bien j’ai un problĂšme avec mon logiciel.
H : Quelle sorte de problĂšme ?
C : Et bien j’Ă©tais en train de taper et soudain tout est parti
H : Parti ?
C : Tout a disparu.
H : Mmm. Et à quoi ressemble votre écran à présent ?
C : A rien.
H : A rien ?
C : Il est vide. Il ne se passe rien quand je tape.
H : Vous ĂȘtes toujours dans le logiciel ou vous en ĂȘtes sorti ?
C : Comment je sais ?
H : Pouvez-vous voir le prompt C. Ă  l’Ă©cran ?
C : C’est quoi un prompt-ce ?
H : Laissez tomber. Pouvez-vous bouger le curseur Ă  l’Ă©cran ?
C : Y a pas de curseur. Je vous ai dit qu’il ne se passe rien quand je tape.
H : Est-ce que votre moniteur est allumé ?
C : C’est quoi un moniteur ?
H : Le truc avec l’Ă©cran qui ressemble Ă  une tĂ©lĂ©. Est-ce qu’il y a une petite lumiĂšre qui vous dit que c’est allumĂ© ?
C : Je sais pas.
H : Et bien regardez Ă  l’arriĂšre de votre moniteur et regardez oĂč va la prise de courant. Vous pouvez voir ?
C : Je pense…
H : Bien, Suivez le cordon jusqu’Ă  la prise, et dites-moi si elle est branchĂ©e.
C : Oui
H : DerriĂšre le moniteur, avez-vous remarquĂ© qu’il y avait deux cĂąbles branchĂ©s Ă  l’arriĂšre ?
C : Non
H : Et bien il y en a deux. Regardez Ă  nouveau et trouvez le deuxiĂšme.
C : Oui, c’est bon.
H : Suivez-le et dites-moi s’il est solidement branchĂ© Ă  l’ordinateur.
C : Je ne peux pas l’atteindre.
H : Oh. Pouvez-vous le voir ?
C : Non.
H : MĂȘme en vous penchant ou en vous mettant Ă  genoux ?
C : Oh non, c’est juste que je n’ai pas le bon angle, il fait si sombre.
H : Sombre ?
C : Oui! , le bureau est Ă©teint, la seule lumiĂšre vient de la fenĂȘtre
H : Et bien allumez la lumiĂšre…
C : Je ne peux pas.
H : Pourquoi ?
C : Parce qu’il y a une panne de courant.
H : Une panne… Aha ! VoilĂ  la raison ! Est-ce que vous avez encore les manuels et les boĂźtes et l’emballage que vous avez eu avec l’ordinateur ?
C : Heu… oui, c’est dans le placard.
H : Bien ! Allez les chercher, dĂ©brancher votre systĂšme, emballez-le comme c’Ă©tait quand vous l’avez eu et rapportez-le au magasin oĂč vous l’avez achetĂ©.
C : Vraiment ? C’est si sĂ©rieux ?
H : J’en ai peur.
C : Et qu’est-ce je leur dis ?
H : Dites-leur que vous ĂȘtes trop con pour possĂ©der un ordinateur.

~~~~~

C : ça me met “nom d’utilisateur ou mot de passe incorrect”.
H : Bien, fermez la fenĂȘtre Monsieur s’il vous plait.
C : Euh oui, c’est vrai qu’il y a un peu de bruit dehors…

~~~~~

H : Et qu’est ce que vous avez dans le menu ?
C : Euh… aujourd’hui c’est saucisses purĂ©e.
H : Je voulais dire sur votre Ă©cran madame…

~~~~~

C : Mon disque dur est fĂȘlĂ© !
H : Et il y a quoi Ă  l’Ă©cran ?
C : Ben que mon disque est fĂȘlĂ© !
H : Lisez moi exactement ce qu’il y a sur l’Ă©cran.
C : “Hard drive failure”…

~~~~~

Un homme dĂ©butant dans la programmation, dit qu’il a un problĂšme sur son environnement de travail. Une autre personne lui demande de dĂ©crire son problĂšme et lui rĂ©sout rapidement. Par curiositĂ©, le programmeur expĂ©rimentĂ© demande en quelle langue il va programmer.
Celui-ci rĂ©pond : “Ben en Français”.

~~~~~

C : Je n’arrive pas Ă  faire marcher votre CD-ROM d’anglais.
H : Mettez le CD dans le lecteur… il dĂ©marre ?
C : Non.
H : Alors faites “DĂ©marrer”.
C : Non, ça ne marche pas, il ne se passe rien…
H : Sous quel systĂšme d’exploitation ĂȘtes-vous ?
C : Vous voulez parler de la marque de ma chaĂźne hi-fi?

~~~~~

S : Vous me dites ” pas de majuscules pour le mot de passe”, c’est bien ça ?
H : Exact.
S : Et, les chiffres, je les mets en minuscule aussi ?

~~~~~

C : Je suis en train de m’inscrire sur votre site, mais je ne comprends pas tout…
H : D’accord, on va voir ça ensemble.
C : On me demande de saisir les coordonnĂ©es de l’endroit d’oĂč j’appelle, un numĂ©ro de tĂ©lĂ©phone… Je mets quoi ?
H (pĂ©dagogue) : Vous mettez le numĂ©ro de tĂ©lĂ©phone de l’endroit d’oĂč vous vous connectez… De chez vous quoi…
C : D’accord… Voila… Ensuite, on me demande une ville…
H : Vous mettez les coordonnĂ©es de l’endroit d’oĂč vous appelez.
C: Donc, je mets ma ville…
H: Oui…
C : Voila… Et maintenant on me demande un code postal…
H : …
C : AllĂŽ ? Je mets quoi ?
H (agacé) : Votre code postal !
C (sincĂšrement dĂ©solĂ©) : Excusez-moi si je vous embĂȘte, mais je ne connais pas grand-chose Ă  l’informatique, vous savez…

~~~~~

C : Bonjour, je n’arrive pas à me connecter chez vous

H : D’accord, on va rĂ©gler tout ça, tout d’abord, j’ai besoin de savoir si vous ĂȘtes sur 7, 8, 10 ou Linux.
C : Non monsieur, je suis sur Paris, 75.

~~~~~

S : J’ai un problùme avec Windows

H : Qu’avez vous sur l’écran ?
S : Euh
 un chat.
H : Non, je veux dire « qu’est-ce qui est Ă©crit sur votre Ă©cran ? »
S : Ha d’accord
 euh
 Sony !
H : …

~~~~~

H : DĂ©crivez-moi votre Ă©cran.
C  : [Echap], [F1], [F2], [F3]
.
H : Non ! Ça c’est votre clavier ! L’écran, c’est la tĂ©lé 
C : Vous me prenez pour un con ou quoi ?
H : …

~~~~~

H : Monsieur, faites [CONTROL] [ALT] [SUPPR].
C : Ah oui, je connais ca. (on entend en fond click click click click
)
H : Que se passe-t-il a l’écran Monsieur ?
C : Ben rien.
H : Recommencez [CONTROL] [ALT] [SUPPR]
C : click click click click

H : Et maintenant ?
C : Toujours rien

H : Comment faites-vous la manipulation ?
C : Ben j’appuie sur les touches “C”, “O”, “N”, “T”, “R”, “O”, “L”, et aprĂšs sur “A”, “L”, “T”, puis sur “S”, “U”, “P”, “P” et enfin “R”.
H : …
C : Y faut peut-ĂȘtre l’accent sur CONTROL, non ?

~~~~~

C : Bonjour, j’ai un problùme de mail.
H : Oui ? Quel problĂšme au juste ?
C : Un monsieur m’écrit, c’est quelqu’un de chez vous, mais c’est en anglais, monsieur dĂ©mon…
H : Ce ne serait pas Monsieur Mailer Daemon par hasard ?
C : Si, c’est ça ! Et j’aimerais qu’il arrĂȘte donc si vous pouviez lui faire passer le message !
H : …

~~~~~

C : Bonjour, comment on efface l’historique SVP ?
H : Vous vous rendez dans le menu Outils, puis Options Internet et Effacer l’historique. On a fait de mauvaises visites ?
C : Non, non trĂšs bonnes, mais je suis sur le PC de ma copine et elle rentre de vacances demain…

~~~~~

Une cliente appelle le support technique, furieuse, et leur dit :
« C’est lamentable ! Ça fait une heure que j’appuie sur la touche F1 pour avoir de l’aide, et personne n’est venu ! »

~~~~~

H : Pourriez-vous me donner le numéro de série de votre ordinateur ?
C : Je le trouve oĂč ?
H : Normalement, il est Ă  l’arriĂšre de l’ordinateur.
C : Oui, je l’ai, c’est 220VAC


~~~~~

C : AllĂŽ, le service informatique ? Je vous appelle parce que mon clavier ne marche plus. Je viens juste de le nettoyer.
H (craignant le pire) : Vous l’avez nettoyĂ© comment ?
C : Ben j’ai pris une bombe spĂ©ciale, qui fait de la mousse.
H (soulagé) : Ah ? Et depuis plus rien ?
C : Non plus rien. Mais ça doit pas ĂȘtre de la faute de la mousse, parce qu’aprĂšs, pour ĂȘtre sĂ»re, je l’ai bien rincĂ© Ă  l’eau claire !
H : …

~~~~~

C : Je n’arrive plus Ă  faire de photocopies avec mon scanner et mon imprimante
H : Quel est le message d’erreur ?
C : Mais puisque je vous dis que je ne peux plus photocopier !
H : Avez-vous un message d’erreur ?
C : Non, je ne peux plus photocopier !
H : Qu’est-ce qui est allumĂ© ?
C : Ben, y’a le couloir qui est restĂ© allumĂ©, et puis dans le bureau y’a un halogĂšne aussi.
H : 


~~~~~

C : Je vous appelle car je suis en panne avec mon imprimante.
T : Que se passe-t-il exactement Madame ?
C (dĂ©sagrĂ©able) : Je sais pas, c’est vous le technicien non ?
T : La machine imprime mal ? Elle fait un bourrage ? Elle fait du bruit ? Elle ne s’allume pas ?
C : Elle fait un bourrage.
T : Vous avez retirer la feuille ?
C (de plus en plus dĂ©sagrĂ©able) : Non, je suis pas technicienne. C’est pour cela que je tĂ©lĂ©phone !
T : Mais Madame, n’importe qui peut enlever une feuille… mĂȘme vous.
C (le summum de la connasse) : Je ne m’abaisse pas Ă  retirer des feuilles dans une imprimante moi. Je ne suis pas payĂ© pour ça !
T : Ok, alors mettez le combinĂ© Ă  cĂŽtĂ© de l’imprimante et laissez moi me concentrer afin que je puisse retirer la feuille avec mes supers pouvoirs.
C : Et ça va marcher ?
H : …

~~~~~


Les perles du Jokeur (02/20)

Articles pouvant vous intéresser