Nouveau tuto sur WordPress (c’est rare ^^) ! Aujourd’hui, on parle encore d’un plugin qui cette fois va nous permettre de sauvegarder (et restaurer) notre site web, j’ai nommĂ© : UpdraftPlus Backup.

Ce plugin est trĂšs simple d’utilisation et permet de stocker ses backups un peu partout oĂč on le souhaite, ce qui est assez pratique !

Et justement, dans ce tuto, nous allons les envoyer dans S3, le service de stockage d’Amazon Web Services. wink 


Sauvegarder son site sous WordPress vers AWS S3

Dans un prĂ©cĂ©dent article, je vous avais prĂ©sentĂ© la migration d’un site web local sous WordPress vers un hĂ©bergement en ligne.

Maintenant que votre site est officiellement publiĂ©, j’espĂšre que vous prenez soin d’en faire des sauvegardes rĂ©guliĂšres !

Comment ça non ?! shock fool

Bon OK
 on va reprendre les bases alors… punish 

Sauvegarder rĂ©guliĂšrement son site internet (fichiers + base de donnĂ©es), c’est trĂšs trĂšs trĂšs important !

Vous n’ĂȘtes pas Ă  l’abri d’un piratage ou plus simplement d’un plantage ! Et mieux vaut ne pas compter sur les sauvegardes automatiques des hĂ©bergeurs


En plus avec WordPress, c’est relativement simple de faire un backup de son site. Vous pouvez le faire manuellement quand vous le souhaitez en accĂ©dant Ă  votre base de donnĂ©es et votre FTP que vous a fourni votre hĂ©bergeur.

Mais ce qui est encore plus cool, c’est de laisser les backups se faire automatiquement et pĂ©riodiquement grĂące Ă  l’utilisation d’un plugin.

Et pour Ă©viter de saturer l’espace de stockage allouĂ© par l’hĂ©bergeur qui est parfois faible, la solution c’est d’envoyer les sauvegardes dans un autre espace de stockage comme Google Drive, AWS S3, OneDrive, DropBox, un serveur FTP tiers


C’est justement ce que je vous propose de faire dans le cadre de ce tuto !

Nous allons utiliser le plugin appelĂ© UpdraftPlus backup qui est gratuit (version Premium disponible avec plus de fonctionnalitĂ©s Ă©videmment) et envoyer nos sauvegardes dans le service de stockage S3 d’AWS, qui offre 5Go d’espace pendant 12 mois Ă  tout nouvel inscrit.

Info + : Le plugin Duplicator vu dans un autre article intĂšgre lui aussi une partie sauvegarde. Je ne l’utilise personnellement pas car autant, il est top pour la migration, autant pour la sauvegarde, il y a encore du chemin Ă  faire
 J’utilise parfois les plugins BackWPup et All-in-One WP Migration mais mon cƓur balance vers UpdraftPlus backup pour sa simplicitĂ©.

PrĂȘt Ă  sauvegarder votre site web ? Alors allons-y !

On va dĂ©jĂ  commencer par prĂ©parer notre espace sur AWS. Connectez vous Ă  votre console de management (vous devez disposer d’un compte sur la plateforme AWS).

Recherchez le service « S3 ».

Vous allez crĂ©er un espace de stockage que l’on appelle un « bucket » qui vous sera rĂ©servĂ©. Cliquez sur « CrĂ©er un compartiment ».

Donnez un nom Ă  votre bucket (compartiment) qui doit ĂȘtre unique et choisissez la rĂ©gion dans laquelle vous souhaitez stocker vos donnĂ©es. Ici je choisis tout simplement Paris pour que mes donnĂ©es soient en France.

En dessous, veillez bien Ă  ce que la case « bloquer tout l’accĂšs public » soit cochĂ©e. Cela signifie que votre compartiment ne sera pas accessible Ă  n’importe qui. Quand vous avez terminĂ©, cliquez sur «  CrĂ©er un compartiment » en bas de la page.

Votre espace de stockage est désormais créé sur AWS.

Il faut maintenant crĂ©er un compte utilisateur sur AWS qui aura le droit d’accĂ©der Ă  ce bucket.

Toujours dans la console de management d’AWS, rechercher le service « IAM ».

Cliquez sur « Utilisateurs ».

Puis cliquez sur « Ajouter un utilisateur ».

Donnez un nom Ă  votre utilisateur.

Dans la partie « Type d’accĂšs AWS », cochez la case « AccĂšs par programmation » pour stipuler que cet utilisateur pourra accĂ©der aux services AWS grĂące Ă  une clĂ© d’accĂšs et une clĂ© d’accĂšs secrĂšte.

Cliquez sur « Suivant : autorisations ».

A cette étape, nous allons définir que notre utilisateur aura un accÚs total au service S3. Pour cela, cliquez sur « Attacher directement les stratégies existantes ». Dans la barre de rechercher, saisissez « S3 ».

Le filtrage va vous afficher les stratégies attenantes au service S3. Cochez la case de la stratégie « AmazonS3FullAccess » et cliquez sur « Suivant : Balises ».

Passez la fenĂȘtre de balise en cliquant directement sur « Suivant : VĂ©rification ».

Vérifiez les informations et cliquez sur « Créer un utilisateur » pour terminer la procédure.

Votre utilisateur a bien Ă©tĂ© crĂ©Ă© et dispose des droits nĂ©cessaires sur le service S3. Notez bien l’ID de la clĂ© d’accĂšs et la clĂ© d’accĂšs secrĂšte, vous en aurez besoin par la suite.

C’est terminĂ© pour AWS. Vous pouvez maintenant vous rendre dans le backoffice de votre site internet sous WordPress.

Rendez-vous dans le catalogue des extensions et recherchez le plugin « UpdraftPlus Backup ».

Cliquez sur « Installer ». AprÚs quelques secondes, vous pouvez cliquer sur « Activer ».

Le plugin a bien été ajouté à vos extensions. Vous pourrez le retrouver dans le menu de gauche « Réglages ».

Voici l’interface de gestion du plugin :

Nous allons le configurer pour qu’il prenne en charge nos backup comme nous le souhaitons. Pour cela, allez dans l’onglet « RĂ©glages » du plugin.

Nous allons planifier les sauvegardes de façon bimensuelle et en conserver uniquement 4 (2mois).

Dans la premiĂšre partie de la fenĂȘtre des rĂ©glages, dĂ©finissez votre planification pour les fichiers du site et Ă©galement pour la base de donnĂ©es.

Dans la seconde partie de cette fenĂȘtre, choisissez votre lieu de stockage oĂč seront envoyĂ©es les sauvegardes.

Selon votre choix, vous devrez dĂ©finir des paramĂštres dans la partie infĂ©rieure. Comme j’ai choisi Amazon S3, je dois remplir les informations concernant mon compte AWS.

Info ++ : Si vous avez un message d’erreur avec AWS S3 stipulant qu’il manque le module « XML Writer », il vous faudra ouvrir un ticket auprĂšs de votre hĂ©bergeur ou bien l’installer vous-mĂȘme si vous travaillez sur votre propre serveur web (pour LAMP : apt install php7.3-xml -y [7.3 Ă  adopter en fonction de votre version de PHP] et service apache2 restart)

Souvenez-vous je vous ai dit prĂ©cĂ©demment de bien noter la clĂ© d’accĂšs et la clĂ© secrĂšte de votre utilisateur IAM
 j’espĂšre que vous l’avez fait car c’est maintenant que vous en avez besoin ^^

Remplissez les informations comme demandée et spécifiez bien le nom que vous avez donné à votre compartiment sur S3.

Cliquez sur « Test des paramÚtres S3 ». Si les informations sont bonnes, vous aurez le message suivant :

Vous allez ensuite pouvoir choisir ce qui doit ĂȘtre sauvegardĂ© ou pas sur votre site internet. Vous pouvez dĂ©cocher les cases qui ne vous intĂ©ressent pas et ajouter des exclusions. Ici, je laisse par dĂ©faut.

Quand vous avez terminé, vous pouvez descendre et cliquer sur « Enregistrer ».

Retournez dans l’onglet « Sauvegarder/restaurer ».

Nous avons dĂ©fini que le backup doit se faire de façon automatique 2 fois par mois mais nous allons initier nous-mĂȘme la 1Ăšre sauvegarde. Pour cela, cliquez sur « Sauvegarder ».

Le plugin va alors vous demander de cocher ce que vous souhaitez sauvegarder, c’est-Ă -dire les fichiers et/ou la base de donnĂ©es, si vous souhaitez envoyer cette sauvegarde sur l’espace de stockage distant et si cette sauvegarde est concernĂ©e ou non pas la stratĂ©gie de rĂ©tention mise en place prĂ©cĂ©demment.

Cochez les 3 premiÚres cases et cliquez sur « Sauvegarder ».

La sauvegarde est en cours, il faut désormais patienter sagement. beach

Le journal d’évĂ©nements que vous pouvez consulter en cliquant sur « afficher le journal » vous informera au fur et Ă  mesure de ce qu’il se passe et de toute erreur Ă©ventuelle.

Une fois la sauvegarde terminée, vous pourrez la retrouvez en bas de la page dans la partie « Sauvegardes existantes ».

Dans cette partie, vous aurez la possibilité de télécharger une sauvegarde depuis vos ordinateurs, depuis le site ou depuis le stockage distant afin de la restaurer.

Si nous allons dans notre compartiment sur S3, nous allons bien retrouver notre backup.

FĂ©licitations, vous venez d’effectuer la 1Ăšre sauvegarde de votre site internet !

Vérifiez de temps en temps que tout fonctionne bien, surtout au début en fonction de la planification que vous avez défini.

Pour illustrer trĂšs rapidement la partie restauration offerte par le plugin, je vais supprimer les 2 articles prĂ©sents sur mon site et supprimer tout le contenu de la bibliothĂšques d’images.

Je retourne ensuite dans le plugin Updraftplus Backup et je vais lancer une restauration en utilisant le backup que je viens de faire. Pour cela, descendez en bas de la plage du plugin, sélectionnez le backup que vous voulez restaurer et cliquez sur « Restaurer ».

Selon ce que vous avez besoin de restaurer, cochez les cases nĂ©cessaires. Pour ce tuto, j’ai uniquement besoin de cochez la base de donnĂ©es. Cliquez sur « Suivant ».

Le plugin va alors allez chercher dans l’archive de la sauvegarde ce que je demande. A cette Ă©tape, vous pouvez choisir de ne restaurer qu’une partie de votre base de donnĂ©es en excluant des tables. Cliquez sur « Restaurer ».

Patientez quelques minutes pendant la restauration. Une fois le message « restore successful ! » affichĂ©, vous pouvez cliquer sur « Retourner Ă  la configuration d’UpdraftPlus ».

Mes articles ainsi que ma bibliothĂšque de mĂ©dias ont bien Ă©tĂ© restaurĂ©s. Mon site est de nouveau dans le mĂȘme Ă©tat que lors de la sauvegarde.

 

Voilà pour ce nouvel article concernant WordPress !

Une fois encore, j’espĂšre que cela vous sera utile car un site web mal sauvegardĂ©, c’est prendre le risque de tout perdre !

A bientĂŽt ! cool


[Tuto] Sauvegarder son site WordPress sur Amazon Web Services S3

Articles pouvant vous intéresser